Qu'est ce que l'ostéopathie ?

L'ostéopathie consiste, dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps humain susceptibles d'en altérer l'état de santé.

andrew Taylor Still

Andrew Taylor Still (1828-1917), fondateur de l'ostéopathie définit les concepts de l'ostéopathie:

  • L'UNITE DU CORPS HUMAIN

    Toutes les parties du corps étant reliées entre elles par l'intermédiaire des tissus organiques qui le composent, le corps constitue une unité fonctionnelle indissociable, ainsi qu'une identité, une spécificité propre à chacun. Dès qu'une structure du corps présente une perturbation dans son fonctionnement, cela retentit sur le fonctionnement de structures situées à distance par le biais de ces corrélations tissulaires.

  • LA STRUCTURE GOUVERNE LA FONCTION

    Comme deuxième principe, Still a établi que les structures du corps et les fonctions qu'elles doivent remplir sont interdépendantes. (« Toute maladie remonte à quelque désordre mécanique dans la machinerie du corps humain »). Il faut une intégrité de notre charpente afin de conserver la liberté de mouvement de nos tissus. Dès qu'une structure qui compose le corps humain commence à perdre de la mobilité, la fonction qu'elle est sensée remplir pleinement est perturbée, diminuée, entraînant un trouble fonctionnel.

  • LE CORPS POSSEDE SES PROPRES MECANISMES DE REGULATION

    Pour que les processus physiologiques de guérison du corps soient efficaces il faut que nos cellules reçoivent tous les éléments dont elles ont besoin pour remplir parfaitement leurs fonctions. Cela a fait dire à Andrew Taylor Still que « la règle de l'artère est suprême » (A.T. Still : autobiographie Sully). Les cellules doivent pouvoir se régénérer et se débarrasser de leurs déchets. Pour cela il faut que le sang, la lymphe, en un mot tous les liquides du corps, circulent librement. C'est le mouvement qui facilite l'acheminement des liquides dans les tissus, favorisant par la même le renouvellement du milieu dans lequel baignent nos cellules. Un autre système de régulation important est représenté par le système nerveux, qui est en relation étroite avec la colonne vertébrale.

  • LE PHENOMENE D'ADAPTATION/COMPENSATION

    En réaction à ce facteur contraignant, le corps organise une réponse qui lui permet de s'adapter à ce nouvel événement. Il essaie de la compenser grâce à diverses stratégies : rééquilibration de sa structure (réaction mécanique en modifiant la tension des muscles ou la mobilité des articulations) et / ou modification de ses fonctions (réaction physiologique au niveau des organes). C'est pour cela que vous pouvez être pris d'une grande douleur musculaire très rapidement, sans forcément relier celle-ci à un phénomène particulier. Mais le muscle est un grand consommateur d'énergie. L'organisme cherchera alors à trouver une autre solution qui lui permettra de moins puiser dans ses ressources. Votre corps va en quelques sortes, répartir le travail sur plusieurs régions. Vous vous direz que « la douleur s'est déplacée ». C'est en fait le même phénomène qui évolue mais la cause est identique. Lorsque ces mécanismes sont insuffisants, qu'ils n'arrivent pas à réguler cette dysfonction, le corps décompense peu à peu, créant un trouble fonctionnel persistant.

L'ostéopathie en vidéo